Contexte

Ces constats et propositions sont le reflet de multiples discussions libres avec le personnel enseignant. Ce dernier fait état d’un véritable mal-être.

L’assassinat par décapitation du professeur d’histoire - géographie, M. Samuel PATY, par un terroriste islamiste, a libéré une onde de choc qui doit donner lieu à des réformes d’importance pour garantir et pérenniser la qualité de l’Enseignement et la transmission de nos valeurs républicaines.

Les propositions du MCC

I. La place des parents

  1. Les parents d'élèves ne doivent pas interférer dans la tenue des cours, ni dans le contenu des programmes. L’enseignant doit être maître de sa classe.
  2. Les programmes scolaires doivent être traités dans leur entièreté. La liberté d’expression (religions, Shoah, Charlie Hebdo, ...) doit être sanctuarisée, sans déchainer les menaces de certains parents.

II. La hiérarchie et la minimisation des faits

  1. Les rectorats, les syndicats et les chefs d’établissements ne soutiennent pas toujours les professeurs (assassinat de Samuel Paty, ...), ni même les élèves (affaire Mila, ...).

    → En finir avec le “pas de vague”, lutter contre toute forme de harcèlement.

III. La lutte contre l’obscurantisme et l’intégrisme

  1. Toujours adopter une approche historique, scientifique (éveiller l’esprit critique) et politiquement neutre pour ne pas orienter les élèves dans leurs opinions.
  2. Pour ne citer qu’eux, le platisme, le créationnisme, le révisionnisme et le complotisme n’ont pas leur place dans les classes françaises.

IV La promotion et la transmission des valeurs du modèle républicain

  1. Augmenter les heures d’Enseignement Moral et Civique (EMC).
  2. Faire des référents laïcité des acteurs incontournables des établissements (un seul par académie actuellement !) avec une mission transversale et autonome afin de prévenir les troubles envers notre valeurs républicaines.

Ces propositions ne prétendent pas couvrir tous les problèmes rencontrés par les professionnels de l’Enseignement mais répondent à l'urgence de la situation.