Depuis le 25 décembre, la Tour Perret est encerclée par un périmètre de sécurité car des capteurs ont signalé un seuil de mouvement inquiétant. Même si les experts se veulent rassurants, le pire peut être imaginé et une question se pose : la réhabilitation sera t-elle menée à terme ?

Le cas de ce monument est loin d'être isolé, de nombreux autres bâtiments ne sont plus aux normes et se dégradent au fil du temps. Cette situation témoigne du peu d’intérêt porté à la sauvegarde du patrimoine grenoblois.

La réalisation de nouveaux projets réellement ambitieux est compromise tant les ressources à consacrer à la restauration du patrimoine municipal sont importantes.

La Tour Perret bâtie pour l'Exposition Internationale de la Houille Blanche en 1925

Les travaux de la Tour Perret ont à peine débuté

Depuis plus de dix ans, le lancement des travaux ne cesse d’être repoussé. Toutefois, après plus d’un demi siècle de fermeture, la ville de Grenoble indique sur son site Internet que le chantier test a débuté en septembre 2020, pour une durée de 5 mois, et une réouverture au public est annoncée pour 2023.

En 2013 déjà, la municipalité grenobloise s’engageait à intégrer, dans le budget 2014 de la ville, les travaux nécessaires à la rénovation, à hauteur de 6 millions d’euros.

En 2016, rien n’était encore acté. La nouvelle municipalité a estimé le budget de rénovation à 8 millions d’euros, en raison de l’état de dégradation avancé du béton armé de la tour et la question des financements était toujours problématique. De nombreux acteurs devaient participer, dont l’État, puisque le monument a été classé historique en 1998. Par ailleurs, une collecte de fonds auprès des grenoblois devait être lancée.

En 2019, la Ville désigne François BOTTON, architecte en chef des monuments historiques, comme coordinateur des travaux de la Tour Perret. Après un chantier pilote ouvert au public, les tests se poursuivent en attendant le début des travaux plus importants.

Les potentielles fin de chantier et réouverture aux visiteurs, prévue en 2023, sont censées achever plus d’une décennie de tractations, de diverses collectes de fonds et de dégradations en ce qui concerne ce monument si important pour notre ville ainsi que pour son rayonnement.

La Tour Perret et son périmètre de sécurité installé depuis le 25 décembre

Le patrimoine grenoblois peine à être restauré

A l’image de la Tour Perret et de la lente mise en place de sa rénovation, d’autres bâtiments continuent à se dégrader : tout un patrimoine grenoblois est en danger.

“L’état du patrimoine de la commune est dégradé”
Rapport 2011 - 2016 de la Chambre Régionale des comptes

Le rapport de la Chambre Régionale des Comptes publié en 2018 (concernant la gestion de la commune entre 2011 et 2016) souligne que “L’état du patrimoine de la commune est dégradé”.

L’Hôtel de Ville de Grenoble inquiète notamment. Construit au milieu des années 60 par Maurice Novarina, et ultérieurement labellisé patrimoine du XXème siècle, il “présente des risques élevés en matière de sécurité incendie”. La Chambre Régionale des Comptes tient à préciser que si le bâtiment appartenait à un autre propriétaire, une mise en demeure pour effectuer les travaux de réfection aurait été engagée et des sanctions imposées. Cet autre patrimoine symbolique qu’est la Maison Commune est menacé et son incendie volontaire de 2019 a rappelé l’urgence absolue de mener une rénovation.

L'Hôtel de Ville de Grenoble, haut lieu de la démocratie locale, est menacé du fait de sa vétusté.

Parmi les nombreux bâtiments qui doivent faire l’objet d’une sauvegarde, on compte l’Ancien Musée de Peinture, Place de Verdun, mais aussi le Palais des Sports, la piscine Iris, la poudrière Vauban ou encore l’Orangerie qui a lancé un appel aux dons à la rentrée 2020 pour sa restauration.

Tout de même, notons que les travaux de rénovation de la Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine ont porté leurs fruits. En effet, un projet lancé en 2018 et des travaux en 2019 et 2020,le bâtiment a rouvert au public à la fin de l’année 2020 et a retrouvé son utilité dans des lieux modernisés.

Du côté des factures énergétiques et du respect de l’environnement, de nombreux bâtiments municipaux sont énergivores, citons notamment le cas du Palais des Sports, du Musée de Grenoble, de l’Hôtel de Ville ou encore des piscines des Dauphins et de Vaucanson.

Le Musée de Grenoble a d’ailleurs fait l’objet d’une attention toute particulière de la part de la Chambre Régionale des Comptes puisque "ses dépenses d’énergie et d’eau, de 353 k€ en 2015, soit 23 € au m², [sont] près du double de la moyenne au m² du patrimoine communal, de l’ordre de 12 €". Des travaux d’optimisation des performances énergétiques devaient être effectués en 2017 et 2018 selon le rapport.

Ainsi, les quelques économies sur les dépenses énergétiques pourraient être réinvesties dans la sauvegarde d'un patrimoine grenoblois victime de l'usure du temps.

Les projets d’urbanisme à Grenoble manquent d’ambition

Au vu des commentaires sur les réseaux sociaux, certains grenoblois préféreraient que la Tour Perret soit “rasée”. Elle est pourtant le symbole de toute une ère industrielle qui a fait les grands jours de Grenoble. Construite en 1924 et inaugurée en 1925 à l’occasion de l’Exposition Internationale de la Houille Blanche qui promeut alors la découverte de l’hydroélectricité, la Tour Perret incarne le caractère "avant-gardiste” que Grenoble a toujours eu.

Près d’un siècle plus tard, quels projets ambitieux avons-nous ? Quels symboles de notre époque allons-nous mettre en avant pour les générations futures ?

Pour l’instant, quelques écoquartiers ou écocités voient le jour comme à l’Esplanade, à la Presqu’île ou encore vers Malherbe avec le projet Flaubert. Cependant, ces nouveaux quartiers montrent déjà leurs failles avec une artificialisation massive des sols, une forte densification urbaine, des lieux de vie en commun manquants, des commerces de proximité inadaptés et un accès restreint aux services essentiels (écoles, centre de santé, bureau de poste, ...).

Le principe des écoquartiers, ou écocités, à l’image de la Caserne de Bonne (premier écoquartier de France, datant de la fin des années 2000) ou de la Presqu’île montre sa limite, d’autant plus si l’on fait la comparaison avec les vastes parcs de la Villeneuve ou de Teisseire...

Un projet de parc public bien dérisoire au regard de la forte densification urbaine du quartier

Il serait grand temps pour les futurs projets d’écoquartiers et pour Grenoble de porter une vision urbanistique davantage structurée, ambitieuse, laissant place à des espaces verts non étriqués, avec la présence de projets caractérisant l’identité urbaine du quartier. Pour le futur projet Flaubert : un "Bar Radis", sérieusement !?

Quelles marques et réalisations laissera notre temps pour l’histoire de notre ville ? Quand allons-nous proposer un projet d’urbanisme digne des grandes heures de Grenoble ? Malheureusement, toutes ces questions concernant notre futur, ne peuvent être abordées sereinement : la priorité reste la sauvegarde d’un patrimoine qui a fait la gloire passée de Grenoble et qui se retrouve aujourd’hui en danger par des décennies d’abandon et d’inaction.


Sources :

  1. https://www.google.fr/amp/s/www.ledauphine.com/amp/faits-divers-justice/2020/12/26/tour-perret-a-grenoble-un-perimetre-de-securite-mis-en-place-autour-de-l-edifice
  2. https://www.grenoble.fr/actualite/2637/103-lancement-du-chantier-test-de-la-tour-perret.htm
  3. https://www.placegrenet.fr/2013/10/17/tour-perret-restauree-en-2014/12137
  4. https://www.batiactu.com/edito/grenoble-envisage-restauree-tour-perret-46940.php
  5. https://www.lessor38.fr/la-tour-perret-a-son-maitre-d-oeuvre-24054.html
  6. https://www.ccomptes.fr/system/files/2018-09/ARA201845-_0.pdf (Pages 82 à 94 sur la gestion patrimoniale)
  7. https://www.google.fr/amp/s/www.leparisien.fr/amp/faits-divers/grenoble-des-anarchistes-revendiquent-l-incendie-de-la-mairie-12-11-2019-8191800.php
  8. https://www.brefeco.com/actualite/commune/les-approximations-financieres-de-la-ville-de-grenoble
  9. https://www.grenoble.fr/1010-semons-les-gren-de-projets.htm
  10. https://www.google.fr/amp/s/www.ledauphine.com/amp/culture-loisirs/2020/12/18/isere-grenoble-flambant-neuve-la-bibliotheque-d-etude-et-du-patrimoine-rouvre-ce-samedi
  11. https://www.placegrenet.fr/2016/02/13/tour-perret-restauree-memoires-a-travaux/74207
  12. https://www.placegrenet.fr/2018/11/05/terrain-pollue-du-parc-henri-tarze-de-grenoble-le-projet-immobilier-se-confirme/214606
  13. https://www.lepostillon.org/Mon-Ecocite-va-craquer.html
  14. https://www.grenoble.fr/302-flaubert.htm
  15. https://www.gre-mag.fr/actualites/le-bar-radis-laureat-de-lappel-a-projets-la-grande-table/